On disait qu’un aéronef

Poème inachevé

On disait qu’un avion s’écrase
Quand nous étions petits enfants;
Je vois mal pourquoi cette phrase
Ne se dit plus guère à présent ;

Amie, le combat que tu mènes
N’est, je crains, qu’un baroud d’honneur
Le français voyant son domaine
Investi par l’envahisseur ;

Dans le parler anglo-saxon,
Certains emprunts sont nécessaires
Mais hélas, chacun laisse faire
Résigné devant l’invasion ;

Tout change, il en est qui se pâment
Enivrés par le mouvement,
Et ils encensent et acclament
Les lendemains qu’ils croient chantants

Que sont pour eux Ronsard, Molière,
Et tant d’autres grands écrivains ?
Las, ils parlent avec dédain
Même des plus grands luminaires.